NEWS

November 10, 2017

Paul Sharits, comme une boule de «flicker» 

Le documentaire «Paul Sharits, fou ou génie», réalisé par François Miron en 2015, sort enfin en salles et met en lumière la vie d'un pionnier du cinéma structurel. Paul Sharits, comme une boule de «flicker»

Nouveau-né touché par la cécité et rapidement guéri au sein d’un hôpital militaire à Denver (Colorado) en 1943, Paul J. Sharits se démarquera, ironie du sort, comme un des artistes majeurs d’avant-garde des années 60-70. L’enfant aux yeux occultés va devenir celui qui voit, qui filme, manipule, griffe, découpe, brûle les rubans de pellicule cinéma et touche la nature même du film en tant que médium. Pionnier encore trop méconnu d’un cinéma expérimental structurel, il est obsédé par les mécanismes de la vision, des couleurs décortiquées et phéno...

November 10, 2017

Critique de Paul Sharits | Premiere.fr

Paul Sharits

François Miron

3

Avec Paul Sharits, François Miron revient sur la vie et l'oeuvre du Pape du cinéma expérimental. Dans les années 60/70, Sharits a réinventé le cinéma en y injectant la science de la lumière, des images chocs voire pornographiques et a même utilisé la rythmique de musiques classiques. Le résultat ? Des oeuvres artistiques avant-gardistes, à la fois futuristes, politiques et introspectives. De manière très didactique, à l'aide de témoignages de spécialistes et d'interviews d'archives de l'artiste, Paul Sharits nous embarque dans l'univers conceptuel et torturé d'un acteur cinématographique majeur mais paradoxalement oublié de nos jours.

Première (François Rieux)

Critique de Paul Sharits | Premiere.fr

November 3, 2017

Friday November 10  Cinéma Le Dietrich | Poitiers 34, bd Chasseigne - Poitiers

Paul Sharits | Film | Cinéma Le Dietrich | Poitiers

Premier documentaire d’envergure sur Paul Sharits, le film explore avec sensibilité l’œuvre et la vie très tourmentée de cet artiste unique. Regroupant séquences de ses films, entretiens avec Paul Sharits et interviews inédites avec des réalisateurs, des chercheurs et des membres de sa famille, il dessine le portrait d’un créateur fiévreux et profondément romantique.

Dans le cadre de la 15e édition du Festival OFNI. Film précédé du court-métrage animé Mon Homme poulpe de Stéphanie Cadoret (2016 – 8 min.).

TARIF UNIQUE PAR SÉANCE : 5,50 € (SAUF ADHÉRENTS DIETRICH ET JOKER)

MORE INFO

Please reload

Recent Posts
Please reload

Archive
Please reload